Mes conseils bien être

Régulièrement venez retouver mon nouveau conseil.

Décembre 2015

Un menu « Spécial Fêtes » pour votre chien.

Pour les fêtes de fin d'année , de nombreux maîtres sont tentés de préparer un menu « spécial » pour leurs chiens.

Différentes recettes, friandises, gourmandises ... constitueront un petit plaisir pour votre compagnon, considéré comme un véritable membre de la famille.

Ainsi, en cette période, de nombreux maîtres n'hésitent pas à faire un cadeau à leur compagnon. Les fêtes offrent aussi l'opportunité de proposer aux chiens quelques extras à travers un bon menu de Noël par exemple.

Mais attention aux excès, aux aliments toxiques ou aux restes de table. Il serait dommage de gâcher tout cela en allant aux urgences vétérinaires !


Une friandise pour chien ? Oui, mais attention !

Une friandise adaptée est toujours, de toute façon, un moment agréable pour lui lorsqu'on lui en donne une.

Il faut faire attention cependant au changement alimentaire chez le chien, qui peut avoir des troubles gastriques.

Ainsi, tous les chiens ne réagissent pas de la même façon lors d'un changement d'alimentation. Il est donc conseillé de procéder progressivement.

Quand un changement doit se faire pour une raison ou une autre (régime, maladie, etc.), mieux vaut procéder par étape en mélangeant progressivement l'ancien aliment au nouveau, en inversant les proportions respectives.

Pour un petit plaisir simple, on peut parsemer la gamelle de croquettes avec un petit peu de gruyère râpé. Toutefois, le risque existe que votre chien y prenne goût, ne mange plus que cela et devienne capricieux !

Attention donc, il y a beaucoup de choses que les chiens ne peuvent pas manger : le chocolat est toxique pour leur foie, les fèves, les brocolis, les pois ou les choux-fleurs provoquent des flatulences, l'ail et l'oignon de l'anémie...

De plus, les féculents doivent être cuits plus longtemps.


Chiens et chats : les petits plats dans les grands !

Si toutefois vous souhaitez, pour votre chat ou votre chien, mettre les petits plats dans les grands, voici une recette gourmande, qui sort de l'ordinaire.

« Biscuits au thon »

  • 400 g de farine de sarrasin
  • 150 g de flocons d'avoine
  • 1 grosse boîte de thon au naturel (avec le jus)
  • 2 œufs
  • 200 ml de lait fermenté maigre
  • 1 c. à s. de thym
  • 1 c. à s. de basilic

Mélanger bien tous les ingrédients. A l'aide de 2 cuillères à soupe, former des boulettes sur une plaque à pâtisser couverte de papier sulfurisé.

Enfourner, four préchauffé à 150°, pour 20 minutes (ou plus selon la taille des boulettes).

Pour votre chien ou votre chat, à vos marques, prêt... cuisinez !

Bonnes fêtes de Noël et de nouvel an.


Novembre 2015

Chien malade en voiture : que faire ?

Les chiens peuvent souffrir du mal des transports, en voiture mais aussi en avion ou en bateau.

C'est une véritable contrainte pour les maîtres lors de leurs déplacements.

Les chiots sont généralement plus sensibles en voiture (mais les chiens de tout âge sont finalement concernés).

Ce trouble peut toutefois s'estomper avec le temps avant de disparaître définitivement comme il peut aussi malheureusement durer.

Les raisons :

Chez les jeunes chiens, on peut constater un problème d'oreille interne et de gestion de l'équilibre.

Cela s'explique par le fait que le mécanisme qui régit l'oreille interne (elle-même en charge outre l'audition de « l'ajustement » de l'équilibre) n'est pas encore performant.

Les structures composant l'oreille interne n'ont pas achevé leur développement.

D'autres causes peuvent être la raison du mal des transports chez le chien.

Le stress, l'anxiété et la « peur du déplacement » parce qu'il est assimilé comme étant désagréable. (souvenir d'une visite chez le vétérinaire par exemple)

Se déplacer avec un chien souffrant du mal des transports est un problème pour les maîtres... qui, du coup, stressent eux-mêmes.

Chez les animaux les plus sensibles, les troubles peuvent apparaître avant même de monter dans la voiture !

Il suffit pour cela qu'ils repèrent un objet (ou un comportement de leur maître) qui leur indique que le déplacement en voiture est proche.

Chez le chien malade en voiture, cela se traduit la plupart du temps par des bâillements, puis un halètement, des gémissements, aboiements )... S'en suivent une salivation excessive, des vomissements, voire une diarrhée urine.

Certains maîtres se résignent à limiter au maximum les déplacements, allant même jusqu'à se priver.

Comment prévenir le mal des transports :

Le maître doit penser avant tout au confort et au bien-être de son compagnon.

  • Placer l'animal en sécurité (caisse de transport de bonne taille confortablement aménagée)
  • Faire en sorte de rouler calmement, sans à-coups, ni virages secs ou freinages brutaux.
  • Aérer le véhicule à bonne température, ni trop chaud ni trop froid.
  • Retirer la nourriture de l'animal pour ne lui laisser que sa gamelle d'eau, au moins deux heures avant le départ.

Il est donc tout à fait possible d' habituer son animal à la voiture dès son plus jeune âge.

On peut aussi commencer à faire monter son compagnon à bord du véhicule, moteur éteint.

Pour conclure, adopter une conduite « zen » !


Octobre 2015

Comment protéger son chien du froid pendant l'hiver ?

L'hiver arrive et la chute des températures avec. Les chiens souffrent du froid et certains y sont plus sensibles que d'autres. Il est temps de penser à les protéger.

Les petits chiens et les races à poil ras souffrent plus du froid que les autres. C'est aussi le cas des chiots et des chiens plus âgés.

Si vous avez un gros chien au pelage dense, il devrait supporter le froid hivernal sans problèmes.

Votre chien, habitué à vivre en intérieur toute l'année dans un appartement ou une maison bien chauffés, aura aussi bien plus de mal à supporter le froid qu'un chien passant beaucoup de temps à l'extérieur.

Je vais donc vous donner quelques conseils :

  • Même s'il faut continuer à faire toiletter votre chien durant cette mauvaise saison , il faut éviter de le tondre à ras avant l'arrivée de l'hiver.
  • Pour les chiens les plus sensibles mettre un manteau.
  • S'il y a beaucoup de vent, il est préférable de limiter le temps de la promenade.
  • Il ne sert à rien d'augmenter la ration de nourriture de votre chien sauf s'il fait très froid.
  • Pour ne pas qu'il attrape froid, je vous conseille de réduire la fréquence des bains.

S'il y a de la neige, pensez à bien protéger les coussinets de votre chien. Il existe par ailleurs des produits hydratants spécifiques à appliquer sous les pattes du chien.

Surveillez bien votre compagnon pendant qu'il joue, afin de vous assurer qu'il n'ingère pas de neige, ou du moins pas en trop grande quantité, car celle-ci peut engendrer des troubles digestifs.


Septembre 2015

La peur du vétérinaire

Il est très important d'emmener son chien chez le vétérinaire, aussi bien pour les visites de routine que pour les maladies et accidents qui peuvent survenir tout au long de sa vie.

Si votre chien est effrayé, cela peut devenir un véritable cauchemar.

L'angoisse commence à monter chez le chien avant d'arriver à la clinique vétérinaire.

Le chien fait en effet le lien entre la voiture et la visite chez le vétérinaire, le stress se réveillant au moment où il faut monter dans la voiture.

Il y a quelques chiens qui se laissent faire, mais d'autres non.

Il faut donc habituer son chien, tout petit, à être touché par ses maîtres à certains endroits souvent palpés par le vétérinaire.

Je vais vous donner quelques conseils :

  • Pour l'aider à accepter d'être touché, amadouez-le avec des friandises et allez-y progressivement.
  • Donnez-lui une récompense dès qu'il vous laisse le manipuler à un endroit sensible.

Petit à petit votre chien s'habituera à ce type de palpation et acceptera mieux l'examen du vétérinaire.

Détendez-vous aussi ! Votre chien ressent également votre angoisse. Il faut vous relâcher avant d'essayer de calmer votre animal.

N'essayez pas de le réconforter, car il pensera qu'il a des raisons d'avoir peur. Soyez normal et calme.

Avant de vous rendre à la visite, allez promener votre chien. Il pourra se soulager, et être plus détendu chez le vétérinaire.

Enfin, n'hésitez pas à en parler avec votre vétérinaire.


Août 2015

Été : attention aux épillets !

Les épillets sont des épis parsemés de petites graines qui sont presque invisibles à l'œil nu. Ils proviennent principalement de graminées sauvages qui poussent de mai à septembre.

On les trouve dans les herbes hautes qui poussent dans les chemins, les prés ou les terrains vagues. Les chiens à poils longs sont plus sensibles que ceux à poils courts.

Il est très fréquent de rencontrer ces épis en été et ils sont à l'origine de plusieurs problèmes.

Tout d'abord ils peuvent se prendre dans le pelage et créer des lésions, voire des abcès.

Ensuite les épillets peuvent pénétrer dans :

  • Le nez : provoquant des éternuements permanents et pouvant aussi remonter dans les cavités nasales, du fait de leur forme et de la présence d'arêtes qui s'opposent à tout recul.
  • Les oreilles : votre chien se secoue la tête ce qui les fait avancer dans le conduit auditif, allant même jusqu'à perforer le tympan, provoquant une forte douleur, voire une otite.
  • Les yeux : votre chien garde l'œil fermé tout le temps à cause de la douleur. Cela peut conduire à la perforation de la cornée.
  • Entre les doigts des pattes : l'épillet avance sous la peau provoquant un abcès, faisant alors boiter votre chien.

La prévention consiste à tondre les parties vulnérables de la peau avant la saison des épillets et à faire attention aux broussailles sur les chemins lors de vos promenades.

Si votre chien se met à boiter, se secoue la tête ou se frotte derrière les oreilles, cela peut être dû à un épillet.

Il faut vérifier si vous sentez une petite boule qui ressemble à un bouton sec sur la peau.

Je vous recommande alors d'aller chez votre vétérinaire car si on attend trop longtemps, il faudra prévoir une petite intervention chirurgicale afin d'atteindre l'épillet.


Juin 2015

Stérilisation / Castration

Il est conseillé de faire opérer votre compagnon sauf si vous prévoyez de le faire reproduire.

Cette action est une manière d'empêcher d'avoir des chiots non désirés et peut améliorer la santé de votre animal.

Pour les femelles : la stérilisation

  • Empêche les assauts des mâles pendant les chaleurs.
  • Evite les règles (2 fois par an).
  • Empêche les grossesses involontaires et nerveuses.
  • Rend votre chienne moins disposée au cancer des mamelles.

Pour les mâles : la castration

  • Limite les fugues pour chercher les femelles.
  • Les empêche de montrer des comportements sexuels involontaires comme celui de grimper par exemple.
  • Rend votre chien moins disposé au cancer des testicules.

Les femelles peuvent commencer à se reproduire entre 6 et 15 mois suivant la race. La stérilisation doit avoir lieu avant les premières chaleurs ou 3 mois après.
Les mâles peuvent se reproduire à partir de 7 à 8 mois. Vous pouvez donc faire castrer votre animal à partir de 6 mois.
Dans les 2 cas, l'opération est faite sous anesthésie générale.

Vous devez prendre soin de votre chien pendant la semaine qui suit l'opération en vous assurant que les points de sutures soient propres et secs.

Stérilisation et castration peuvent faire prendre du poids à votre animal. Il est donc conseillé de lui faire faire plus d'exercices.


Mai 2015

Les allergies

Comme l'être humain, les chiens peuvent également souffrir d'allergies.

Il existe 4 grands types d'allergie :

  • La dermatite par allergie à la salive de puce
  • L'atopie
  • L'allergie alimentaire
  • L'allergie de contact

La dermatite est la plus fréquente d'entre elles. Les chiens sont très sensibles à la salive de puce. Une simple piqure peut déclencher des réactions importantes (démangeaisons, plaques rouges, ...).

L'atopie est une allergie à différents allergènes qui sont des allergènes inhalés (pollens, acariens, poussières, pellicules, ...).

L'allergie alimentaire est une sensibilisation à des allergènes intégrés dans l'alimentation. La nature de ces allergènes est difficile à préciser, mais on sait qu'il existe des allergies à certaines viandes (le bœuf notamment) ou à certaines céréales.

L'allergie de contact n'est pas une véritable allergie mais, par souci de facilité, on la classe dans les allergies au sens large.
La peau est sensibilisée par contact avec différentes substances (produits ménagers, pigment de certaines gamelles en plastique, ...)

Un animal allergique le reste malheureusement toute sa vie. Toutefois un diagnostic peut être fait avec votre vétérinaire.


Avril 2015

Les puces dans votre habitat

Le traitement des puces sur votre animal n'est généralement pas suffisant. En effet, il faut traiter également votre habitation et en particulier les zones où il a l'habitude de se coucher.

A l'extérieur, les puces ne sont présentes qu'entre les mois d'avril et de novembre.
A l'intérieur de votre habitation par contre, les puces peuvent se développer tout au long de l'année à cause de la température favorable à leur prolifération. A noter que les puces peuvent rester pendant 6 mois dans les recoins de votre maison.

Le traitement consiste donc à bien nettoyer et désinfecter l'environnement de votre compagnon. Il faut commencer par passer l'aspirateur minutieusement, en pensant scrupuleusement à en vider aussitôt le sac. Il convient également d'utiliser un produit anti-puces pour votre habitation.
Les aérosols sont très efficaces et l'utilisation se fait simplement sous forme de sprays. Une application hebdomadaire est recommandée.

Les anti-puces sont sans danger pour les enfants ainsi que pour les animaux.

Pour finir, mon astuce pour un traitement encore plus efficace est de glisser un collier anti-puces dans votre aspirateur.


Mars 2015

Les tiques

Les tiques passent une partie de leur cycle au sol et une autre partie ancrées sur la peau de mammifères, se nourrissant de leur sang grâce à un rostre. Elles peuvent à cette occasion transmettre de nombreux agents pathogènes (virus, bactéries) responsables de maladies vectorielles à tiques, et parfois des neurotoxines responsables de paralysie.
Les nymphes de tiques sont souvent en attente au sommet d'un brin d'herbe, à l'extrémité d'une branche ou d'une feuille, prêtes à s'accrocher à tout corps qui les frôlera. Elles sont fréquentes autour des points d'eau, des zones d'ombre ou de regroupement d'animaux...
Les tiques se détachent de leur hôte, gorgées de sang, après un repas qui dure rarement plus d'une semaine pour l'adulte femelle.
Les tiques montrent une très bonne résistance à l'écrasement et une étonnante capacité à échapper aux différentes méthodes de nettoyage de leur hôte ( léchage, grattage, bains de boue ou de poussière).

En prévention, il faudrait donc traiter votre chien toute l'année. Pour cela, plusieurs solutions existent :

  • Les pipettes : trés efficaces mais pour une durée limitée (environ 1 mois).
  • Les colliers : efficaces sur les pelages courts mais ils opèrent moins sur les pelages longs car ils ne sont pas assez puissants.
  • Les sprays : efficaces mais peu pratiques. En effet, il faut diffuser le spray sur la totalité de votre chien qui ne se laissera pas faire facilement (application, odeur, ...).

Enfin, si vous trouvez une tique sur votre chien, surtout ne l'enlever pas avec une pince à épiler classique ou à la main car il faut faire attention de ne pas percer le ventre de la tique.
Il faut utiliser une pince ou un crochet à tique.

L'ancrage de la tique est très puissant. Il faut toujours préférer quelques tours de rotation réalisés avec force, avant de tenter un tel arrachage, pour éviter de briser le rostre et limiter le risque infectieux.


Février 2015

Le brossage

Il faut brosser régulièrement votre chien au moins 1 fois par semaine sans tirer la peau.

S'il y a des nœuds, il est important de bien les retirer sans lui faire mal. Pour cela, il faut brosser dans le sens du poil avec une carde (brosse spécialisée pour les chiens).

Il y a 2 périodes où ils perdent beaucoup plus leurs poils cela s'appelle la mue (printemps et automne).


Janvier 2015

Le bain

Comme pour le brossage, il est important de laver régulièrement votre compagnon.

Il faut utiliser un shampoing spécifique à votre chien (poil, âge, ...).

La fréquence varie selon le poil et la race :

  • Poil court : 2 fois par an sauf s'il est très sale 1 fois tous les 3 mois
  • Poil long : 1 fois par mois et bien rincer pour éviter qu'il se gratte ou que cela le démange

Attention, l'eau resserre les noeuds il faut donc bien les retirer avant.


Décembre 2014

Couper les ongles (travail délicat et minutieux)

Les ongles de votre chien se coupent suivant son activité journalière :

  • Si votre chien sort souvent il aura moins besoin de les couper car ils s'usent naturellement avec le bitume de la route
  • Si votre chien ne sort pas beaucoup les ongles seront moins usés donc il aura besoin de les couper plus régulièrement

Le signe le plus évident pour savoir quand couper les ongles de votre chien est le bruit que ceux-ci font en marchant sur une surface dure.

Les ongles sont divisés en 2 parties :

  • Une partie morte, généralement translucide (celle qu'il faut couper)
  • Une 2ème partie, la matrice unguale (celle où se trouve le vaisseau sanguin)

Pour les couper, il faut utiliser un coupe-ongles spécialement conçu pour les chiens. Il ne faut pas couper trop court car cela risque de faire saigner votre chien. Si cela vous arrive ce n'est pas grave, pas d'affolement, appliquez simplement un coton ou une compresse imbibée d'eau froide et attendre que le saignement s'arrête.

Enfin, il faut penser à couper l'ergot qui se trouve sur le coté de la patte